21 juillet 2008

Dans ma tête

menage01

menage02

Posté par princesse_fouf à 18:54 - Commentaires [12] - Permalien [#]


Commentaires sur Dans ma tête

    Du fil à retordre.

    Aujourd'hui j'ai passé le balai et la serpillière
    sur les carrelages de ma nouvelle maison...


    Je vais emménager avec l'homme qui partage ma vie,
    mon coup de foudre, mon prince indien,


    Jo.





    Du temps s'est écoulé depuis ma course effrénée
    pour attraper son coeur.
    A cette époque je me suis mise
    à poster régulièrement sur ce blog,
    c'était vers la fin du printemps 2006...
    Ma passion pour le posséder m'a poussée
    à faire preuve d'imagination, à être créative,
    donc à manifester des idées.
    Je me suis rendue compte que c'était agréable
    de passer du temps à s'interroger,
    à dessiner et à donner du sens.

    J'allais bien dans ma tête.
    Je me sentais libre,
    même si j'avais peur,
    je m'exprimais quand même.


    Et puis en novembre, j'ai rencontré Younès.
    Il a réveillé de vieilles rancunes
    et une peur profonde liées à mon père biologique.

    Ensuite je suis partie en Guyane.
    Là je n'ai pas eu le courage de rencontrer
    ce père qui ne m'a pas reconnu.
    Une peur énorme du rejet et de l'incompréhension.
    A ce père, se mariait
    toute la rigidité de la mentalité hmong
    dans laquelle j'avais grandi.
    Puissance de l'ainé, sévèrité, violence.

    Je me suis retrouvée "toute petite".
    Ecrasée.
    Incapable.
    Dans ma tête.

    J'étais en lambeaux.

    Mon retour en métropole a été difficile.
    Les projets qui ont suivi ont été très pénibles.
    Je ramais.
    J'ai essayé de me soigner.
    Et j'ai rencontré une kinésiologue.
    Elle m'a beaucoup aidé.
    Notamment à ne plus employer le terme "géniteur".
    Donc depuis j'appelle l'homme qui m'a crée
    "mon père biologique".
    On dirait pas comme ça, mais ça change beaucoup.

    Ca se répare dans ma tête.
    Doucement.

    Mon livre sur la Guyane
    je le compare à un bébé
    qui serait né malade, chétif et flétri.
    Malgré tout il survit.
    En fait, j'ai pas trop envie qu'il crève.
    J'en ai chié pour le pondre
    alors même s'il est moche, je le garde
    et j'en suis de plus en plus contente.


    Idem pour ce blog.

    Posté par Prouti, 21 juillet 2008 à 20:39 | | Répondre
  • O child, welcome back.

    Posté par Moses, 22 juillet 2008 à 14:12 | | Répondre
  • Je suis heureux que tu reprennes ce blog,
    on abandonne pas ses enfants,même si des fois ils nous cassent les couilles!!!
    Il faut continuer à tout dépoussièrer même quand on à l'impression qu'on y arrivera jamais.
    Aller de l'avant.
    Et si tu à besoin de ma main,ou d'un second balai,
    saches que je serai toujours là.

    Posté par olvido, 23 juillet 2008 à 16:47 | | Répondre
  • oh, heureuse de te revoir.

    Posté par lyaze, 23 juillet 2008 à 17:44 | | Répondre
  • C bo

    T__T

    C'est dur

    C'est beau

    C'est fort

    Mais c'est pas un phallus

    Non, c'est la volonté de la p'tite Hmong qui réussira forcément à sortir encore un peu plus les choses, même si ça prend pleiiin de temps...

    Posté par Betterave, 24 juillet 2008 à 14:26 | | Répondre
  • Deux ans et demi, deux voyages, un livre, des engueulades plus ou moins engueulades mais plutôt crevage d'abcès. Un livre pas facile mais pas moche, une belle réalisation. Peut-être né trop tôt mais il s'en sort pas si mal hmmm ?
    Deux ans et demi superbes qui m'ont bien fait évolué, une grosse partie grâce à toi. Merci.
    Même si tu te sens moins créative qu'à cette époque, tu cherches toujours des explications, tu es toujours curieuse-à mes yeux et de mon point de vue qui ne peut-être qu'extérieur-. Tu gardes des yeux éveillés et ne te laisses pas endormir. Tu m'as beaucoup appris, miss. Cela pourrait ressembler à une déclaration d'amour et c'en est peut-être une après tout, héhé ...
    Je te souhaite beaucoup bonheur avec ton prince indien et je suis sûre que dans quelques temps, tu feras un très beau bébé pas chétif celui-là.

    Posté par gagnielle, 28 juillet 2008 à 09:35 | | Répondre
  • Tu t'es faite attendre, hein...

    Allez, plein de bonnes choses à vous 2 et prenez bien soin de vous

    Kiss kiss.

    Et puis les kinésios, y font du très bon boulot. C'est p'têtre pour ça qu'ils sont pas remboursés par la sécu >_<

    Posté par Nixxi, 29 juillet 2008 à 04:41 | | Répondre
  • YEEEEAAAH! Prouti est de retour!
    Nettoie-nous ce bébé à la serpillière!^0^

    Posté par lily, 06 août 2008 à 20:30 | | Répondre
  • welcome back! Poste nous pleins de trucs encore

    Posté par Cess, 07 août 2008 à 20:16 | | Répondre
  • Hum... Au final tu es plus prolixe sur ton blog qu'ailleurs... Mais bon, c'est bien tout ça, des bonnes nouvelles.

    Faudra que je me procure ton premier bébé un de ces quatre. Pour le deuxième, débrouillez-vous !

    Keep on living Prouti, et profite et reste curieuse. La bise.

    Posté par Docteur C, 09 août 2008 à 08:26 | | Répondre
  • pffff, t'as de la chance

    C'est heureux d'arriver au bout d'une lutte acharnée, surtout en amour.

    Moi, j'ai l'impression d'avoir tout raté. Ma femme est parti pour le boulot à l'autre bout du monde, je sais pas quand je la reverais parce que les JO+ le pétrole ont fait exploser le prix du billet, et puis, aujourd'hui pour mon anniv' je me retrouve finalement complètement seul.

    J'espere que tu continuera ton blog malgrès (et grâce) ta réussite, c'est vraiment une grande bouffée d'esprit (espoir ?) pour tous les lecteurs, pour la conquête de cœurs qu'ils chérissent plus que tout, j'en suis certain.

    Je n'ai pas eu la photo de l'amie hmong (peur liée a la culture que tu décris??), ni de beaucoup d'autres amis pour la série de portrait que j'aurais aimé faire, comme dit dans un précédent commentaire. Les échecs sont aussi pleins de leçons pour la réussite. C'est ce que je me suis dit en vendant ma première toile que je ne trouvais pas genial cet été, et une deuxième que j'ai completement raté. Les prix (mis aux enchères) ont été relatif à l'echec.

    De la série de portraits je n'en ai fait qu'un, un bébé qui aurait pu servir à un livre, mais qui ne convient pas à un éditeur qui prefere une photo cheap à 1€ qu'une peinture faite avec amour qui se vendrait 100* plus cher, apprécié des auteures et gratuite. C'est la dur réalité des règles préconcues et irrationnels du «'(marché)'».

    Heureusement, nous ne sommes pas de la marchandise.

    Posté par Popolon, 20 août 2008 à 00:22 | | Répondre
  • Je suis là Prouti, toujours là.
    Pour toi, et aussi un peu grâce à toi.

    Posté par Kaa, 22 octobre 2008 à 11:42 | | Répondre
Nouveau commentaire